L'info des familles

Les actualités et événements locaux pour toute la famille...

 


La véritable histoire du Père Noël

 

 

 

L'histoire du Père Noël

 

 

 

L'histoire ci-dessous est la véritable histoire du Père Noël ! A raconter aux enfants le soir du 24 décembre.

 

 

 

conte-de-noel-l-histoire-du-pere-noel_300.jpg

 

 

Il y a bien longtemps, le Père Noël s’installait en Laponie. Il rêvait de calme et de verdure. Et surtout, il rêvait d’un lieu agréable pour ses nombreux rennes. La Laponie semblait être le lieu rêvé.

Après discussion avec Mère Noël, le Père Noël s’est écrié : "C’est décidé, nous allons nous installer ici." Et c’est dans cette nature bienveillante que le Père Noël a élu domicile avec ses lutins et ses rennes. La Laponie du Père Noël se trouve très loin de chez nous, là-haut au Nord, dans des contrées toutes enneigées l’hiver. Ce que le Père Noël aime en Laponie, ce sont ces belles étendues à perte de vue. Pas de voitures, pas de bus, juste des sapins de Noël, des rennes et quelques renards blancs…

 

 

Chut, l’adresse précise de la maison du Père Noël est « top secret ». Si l’on sait qu’il habite la montagne Korvatunturi (la Montagne de l’Oreille), personne n’a jamais réussi à percer le mystère du lieu exact de sa maison. Lui et Mère Noël vivent heureux et cachés, bien au chaud quelque part dans cette montagne qui a la capacité d’entendre, selon la légende, les enfants méchants.

Ce que l’on sait en revanche, c’est que chaque jour le Père Noël quitte sa maison à traineau pour se rendre à son bureau du Village du Père Noël, situé sur le Cercle Polaire.

 

Le Père Noël est toujours très occupé dans son village : il doit trier les très nombreuses lettres qu’il reçoit du monde entier. Il doit accueillir les petits chanceux qui lui rendent visite dans sa chambre secrète et bien sûr il doit s’afférer à la fabrication des cadeaux qu’il distribuera autour du monde le soir du 24 décembre.

Après une longue journée de travail, le Père Noël rentre à la maison. Il est toujours très content de retrouver Mère Noël qui lui prépare souvent de délicieux gâteaux à la cannelle. Les valeureux rennes ont eux aussi droit à une petite douceur : un bon bol de lait !

 

 

Le Village du Père Noël est un lieu enchanté situé dans la petite ville de Rovaniemi sur le Cercle Polaire Arctique. C’est ici, dans ce lieu plein de magie, entouré de nature, de rennes et de mystère que le Père Noël a décidé d’installer son Village/bureau.

Je suis enchanté, s’esclaffe le Père Noël. Toute l’année, des enfants du monde entier viennent me rendre visite ici. J’aime quand ils s’assoient sur mes genoux pour me chuchoter à l’oreille ce qu’ils veulent pour Noël.

Le gentil bonhomme prend toujours le temps de faire une photo avec ses petits visiteurs. Même quand Noël approche et qu’avec ses Lutins il ne sait plus où donner de la tête, le Père Noël aime toujours aller discuter avec les enfants, leur demander s’ils ont été bien sages et surtout ce qu’ils ont demandé pour Noël.

 

 

 Tu sais Mère Noël, les années passent, mais les enfants me demandent toujours les mêmes cadeaux.

 

 Je sais Père Noël, les petits chéris te demandent très souvent des voitures, des poupées, des jeux vidéo… s’amuse Mère Noël, le soir au coin du feu.

Le Père Noël adore Noël et les fêtes de fin d’année. A cette période de l’année, la Laponie a revêtu son beau manteau blanc de neige et à l’heure de la récré, le Père Noël aime regarder les Lutins s’amuser comme des petits fous lors de batailles de boules de neige.

C’est dans son bureau au village, que le Père Noël reçoit des milliers de lettres. Il est toujours touché par tous ces messages d’amour et d’affection, par toutes ces preuves de gentillesse et par les souhaits de tout petits.

Mais comme le Père Noël raconte souvent à Mère Noël, il n’y a pas que les enfants souhaitent contacter le Père Noël. Parfois, certains adultes lui écrivent aussi pour lui demander un service ou un cadeau.

 

 

Papa Noël est une véritable star, et chaque année les Lutins lui demandent combien de lettres il pense recevoir :

Des milliers et des milliers mon cher petit Barbelu le Lutin. Cette année encore, il vous faudra m’aider pour ouvrir et lire toutes ces merveilleuses lettres.

 Pendant 3 mois ?

 Oui, pendant 3 mois. C’est le temps nécessaire pour ouvrir toutes les lettres au Père Noël, tu le sais bien mon petit.

Même si les Lutins préfèreraient s’amuser dans la neige, ou partir en balade avec les rennes, ils aiment aider le Père Noël à lire et à répondre à toutes ses lettres.

 

Rudolph est le meilleur ami du Père Noël. Il est toujours partant pour un tour du monde dans le ciel. Mais le Père Noël possède également de nombreux autres rennes qui l’accompagnent dans son voyage le soir sur 24 décembre pour distribuer jouets et cadeaux.

Père Noël, cette année je veux vous accompagner, toi, Rudolph et les autres. Je ne veux pas rester à la maison, supplie Etoile des Neiges, le bébé renne de 6 mois.

 L’année prochaine Etoile des Neiges. Tu sais bien que cette année tu es encore trop jeune. Et puis, tu n’as pas encore fini ton entrainement. Ne sois pas impatient. Etre le renne du Père Noël demande du temps et du travail. Il te faut aller à l’école des rennes encore quelques temps.

 

 

 

 


14/11/2017
0 Poster un commentaire

Tradition du monde

 

 

 

 

Noël en Grèce : Dans la convivialité

 

 

 

A Noël, l’odeur du miel et de l’olivier est aux grecs ce que l’odeur de pin est aux français ! Pas de sapin, de Père Noël ni de dinde rôtie aux châtaignes, mais des branches d’olivier, un Saint Basile tout autant généreux avec les enfants et une dinde farcie aux légumes du soleil .

 

 

 

 

noel-en-grece-dans-la-convivialite_300.jpg

 

 

 

Le partage est à l’honneur chez les grecs qui passent ce moment en famille, entre voisins et entre amis autour d’une table bien remplie de bons plats et de desserts au miel.

Pas de décoration extravagante, mais quelques fruits d’été qui parsèment la table. Petite particularité : le gâteau, orné d’une branche d’olivier, est bien présent au centre de la table, mais il y reste jusqu’à l’Epiphanie où il sera dégusté.

 

 

 

 


 

 

 

Noël au Québec : de la neige et de la magie !

 

 

 

Au Québec, Noël est considéré comme une période magique.

Avec de la neige à coup dur sur les toits des maisons richement décorées et les magasins qui adoptent une allure festive, les plus jeunes sont au paradis. Le Père Noël attend de rencontrer les enfants dans les centres commerciaux pour recevoir leurs vœux et s’en va sur son traineau sous les yeux pleins d’étoiles des petits.

 

 

 

noel-au-quebec-de-la-neige-et-de-la-magie_300.jpg

 

 

 

Côté décoration, des sapins bordent les rues et sont décorés par les Québécois tout comme leurs maisons qui sont ornées de guirlandes, de lumières et de rubans, le tout souvent dans une teinte rouge.

La poste est submergée par les lettres des enfants au Père Noël qui lui réservent un accueil chaleureux avec du lait et des biscuits.

Au Temps des Fêtes...

Durant de nombreuses années, au Québec, on a distingué la fête religieuse, Noël, de la fête des cadeaux, le Nouvel An. La fête de Noël commençait avec la célèbre messe de minuit. Suite à cela, tous les voisins se réunissaient pour réveillonner, raconter des contes et danser jusqu’au lever du jour. Ceci marquait le temps des Fêtes. Le premier de l’An était une journée particulière. En effet, tôt le matin, toute la famille se retrouvait chez les grands-parents paternels autour d’une table bien garnie. L’aîné demandait au père de bénir l’ensemble de la famille, puis, on remettait les cadeaux aux enfants.

 

 

 

 


 

 

 

 

Noël en Australie : Les pieds dans le sable !

 

 

 

Pas de neige pour les Australiens à Noël ! Ils célèbrent les fêtes de fin d'année bien souvent les orteils enfoncés dans le sable, tout en dégustant un pique-nique de salades, dinde et gâteaux de saison, ou bien autour d’une volaille rôtie au four et d’un pudding, à l’image de leurs amis Anglais. Mais attention, comme chez nous, le sapin décoré est de mise !

 

 

 

noel-en-australie-les-pieds-dans-le-sable_300.jpg

 

 

Pour les fêtes de fin d'année, de nombreux concerts en plein air sont organisés dans les villes et villages d'Australie. Les australiens s'assoient sur des couvertures, allument une chandelle et chantent en cœur des cantiques de Noël.

 

 

 

 


14/11/2017
0 Poster un commentaire

PLFSS: prestations familiales à la garde d'enfants

 

 

 

Présentation du PLFSS:

Ce qui va changer dans les prestations familiales à la garde d'enfants

 

 

 

 

SOCIAL Le projet de loi de finances de la Sécurité sociale, dévoilé ce jeudi par le gouvernement, prévoit une baisse du montant de la PAJE, une allocation qui permet aux parents de financer les modes de garde des jeunes enfants…

 

 

 

 

1200x768_prestation-accueil-jeune-enfant-paje-allocation-versee-parents-jeunes-enfantsn-revue-baisse-2018.jpg

 

 

 

 

Que l’on ait recours à une assistante maternelle ou que l’on place ses enfants en crèche : les modes de gardes des tout-petits ont un coût qui pèse sérieusement sur le budget des parents, un coût que nombre d’entre eux financent grâce aux prestations familiales. Mais le calcul de ces aides va être modifié. Le gouvernement, qui entend « faire du soutien aux familles les plus fragiles l’une de ses grandes priorités » a présenté ce jeudi son projet de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSS) 2018.

 

Si le texte prévoit ainsi une augmentation du complément de mode de garde (CMG) pour les familles monoparentales, il entérine par ailleurs la modification du montant et des critères d’attribution de la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE). Or, cette mesure signe la baisse du montant de cette allocation pour l’ensemble des familles bénéficiaires et désormais, certaines d’entre elles seront même exclues de ce dispositif.

Coup de pouce pour les familles monoparentales

 

La nouvelle a fait grand bruit : la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé ce mardi « une augmentation de 30 % » du complément de libre choix du mode de garde (CMG), allocation versée par les Caisses d’allocations familiales. Un coup de pouce destiné aux familles monoparentales et modestes et qui devrait aider notamment les femmes, plus particulièrement touchées par cette situation, à concilier plus facilement vie familiale et vie professionnelle. Le montant plafond du CMG sera ainsi majoré de 30 % pour les familles monoparentales lorsqu’elles recourent à un assistant maternel, une garde à domicile ou une micro-crèche. Ainsi, pour une femme gagnant 1 500 € par mois et qui élève seule son enfant de 2 ans, l’aide maximale à laquelle elle peut prétendre passera de 463 € à 601 € par mois, « soit une augmentation de 138 € par mois », se félicite Bercy.

 

« Aider les familles les plus fragiles, pour qui le financement des modes de garde peut vraiment constituer un frein à l’emploi, est une bonne chose, reconnaît-on à l’Union nationale des associations familiales (UNAF). Mais cette hausse de 138 euros est assez théorique du fait de ses critères restreints, et ne concernera qu’un nombre limité de familles ». Le dispositif devrait ainsi bénéficier à 78.000 familles monoparentales. « Les familles modestes comportant deux parents, elles, ne pourront donc pas en bénéficier », regrette l’association.

Baisse de l’allocation de base de la PAJE

 

D’autant que les prestations familiales devraient être moins généreuses à l’avenir. Le PLFSS 2018 prévoit d’aligner « pour les nouvelles naissances les barèmes de montants et de plafonds de ressources de l’allocation de base de la Paje sur ceux du complément familial », a expliqué l’entourage d’Agnès Buzyn. Si Bercy avance l’argument d’une « simplification du système de prestations familiales », en pratique, cela signifie surtout une baisse de 15 euros mensuels pour les bénéficiaires à taux plein (d’1,5 million de familles bénéficiaires), concernant les enfants nés après le 30 juin 2018.

Aujourd’hui fixé à 184 euros versés mensuellement sous conditions de ressources aux parents d’enfants de moins de trois ans, son montant se calquera sur celui du complément familial, qui est de 169 euros. « Il ressort de cette mesure que le gouvernement rabote sa politique familiale, et la baisse de la PAJE va impacter une majorité de familles qui perdront entre 250 et 500 euros sur trois ans et par enfant. Et ce sont les familles les plus modestes qui seront les plus perdantes, afin que le gouvernement économise 500 millions d’euros. Cela envoie un très mauvais signal pour l’avenir », déplore-t-on à l’UNAF.

 

 

Mais cette baisse du montant de la PAJE se double aussi d’une baisse des plafonds de ressources permettant d’en bénéficier. « Les 20 % de familles les plus aisées ont été déjà exclues de la PAJE, souligne l’UNAF. Avec ces nouveaux plafonds, ce sont 10 % de familles supplémentaires qui vont sortir des critères d’attribution. Au final, presque un tiers des familles n’en bénéficieront plus. Or la PAJE est un pilier de la conciliation entre vie familiale et professionnelle, et la diminution du nombre de bénéficiaires a systématiquement un impact sur le taux d’activité des femmes, principales victimes de ce type de mesures ».

 

Au passage, la modification du plafond des ressources concernera également le calcul de la prime à la naissance, ce qui devrait entraîner une diminution de 5 % des bénéficiaires.

 

 

 


07/10/2017
0 Poster un commentaire

Chocs sur les dents définitives

 

 

 

Chocs sur les dents définitives (dents permanentes)

 

 

 

 

urgences-dentaires-chocs-sur-les-dents-1024.jpg

 

 

 

 

Les chocs peuvent provoquer différents traumatismes aux dents. Celles-ci peuvent être atteintes de différentes façons, selon le type d’accident. En plus de toucher les dents, les chocs peuvent affecter les os de la mâchoire, les gencives, les lèvres, les joues et la langue. De façon générale, c’est souvent les incisives et les canines qui sont touchées. Les molaires, étant protégées par la bouche et situées à l’arrière, sont atteintes plus rarement.

 

Selon la force de l’impact, la dent sera fracturée, déplacée, ou carrément expulsée de son alvéole. Il est important de consulter son dentiste immédiatement après l’accident afin qu’une évaluation des dommages se fasse, même après un choc sans fracture de la dent. Il faut se rappeler qu’un choc qui laisse une dent sans lésion peut présenter des saignements et qu’une mobilité de celle-ci peut survenir. Le dentiste vérifiera que le nerf n’a pas été touché.

 

 

Voici trois types de lésions dentaires qui peuvent se produire suite à un choc :

 

La fracture de la dent

Le déplacement de la dent

L’expulsion de la dent

 

On peut passer du simple polissage jusqu’à la restauration d’une dent selon la gravité de la fracture et le niveau d’atteinte du nerf. Il est possible de ressentir de la douleur lors de la mastication ou être plus sensible au froid ou au chaud. Si une partie de dent manque, idéalement, il est préférable de la récupérer et de consulter rapidement votre dentiste.

 

Le déplacement de la dent:

 

Une dent qui s’est déplacée à cause d’un choc se trouve à avoir bougé dans sa cavité, mais sans en sortir complètement. Une douleur est généralement présente au toucher.

Le déplacement peut être envisagé dans plusieurs sens : latéral, vers l’intérieur de l’alvéole ou verticalement.

 

1. Latéral (luxation)

La dent paraît en décalage par rapport aux autres.

choc-sur-les-dents-luxation

 

2. Vers l’intérieur de l’alvéole

La dent s’est enfoncée dans sa cavité et semble plus courte, car elle est sous la gencive.

 

3. Vertical avec élévation de la dent (extrusion)

La dent a l’air plus longue et est mobile. Elle est sortie partiellement de sa cavité.

L’expulsion de la dent

 

Une dent expulsée se trouve à avoir été éjectée de son alvéole pendant le choc. Ce traumatisme provoque une douleur attribuable à une déchirure de la gencive ou à une fracture de l’os alvéolaire. Il est urgent de récupérer la dent et de l’apporter chez son dentiste pour qu’elle soit réimplantée au plus vite.

 

Quoi faire avant d’aller chez le dentiste ? Quelques gestes peuvent limiter les dégâts tout de suite après un choc :

 

Nettoyer les plaies autour de la bouche et placer une compresse d’eau froide sur la zone touchée.

Ne pas utiliser de rince-bouche. Celui-ci pourrait s’avérer agressif pour les dents et les gencives qui ont subi un traumatisme.

Utiliser un antidouleur au besoin (acétaminophène).

 

 

Rappel, en cas de fracture ou d’expulsion d’une dent :

 

Si une dent est fracturée, il vaut mieux essayer de retrouver le morceau de dent cassé et le conserver dans du lait ou dans la bouche (sous la langue ou sur un côté de la joue), mais en prenant garde de ne pas l’avaler. La salive prévient le dessèchement.

Dans le cas d’une dent définitive expulsée, il faut se rendre immédiatement chez le dentiste, car le délai d’intervention est très court pour le succès de réimplantation de la dent. Récupérez votre dent par la couronne, et non par la racine. Ne pas la nettoyer ni la passer sous l’eau : placez-la dans du lait, dans votre salive ou dans votre bouche pour la garder à l’humidité.

 

 

Le dentiste jugera du degré de sévérité du traumatisme. En ce qui concerne la fracture d’une dent, il est possible de recoller le fragment si le nerf n’a pas été atteint. La reconstitution de la dent peut aussi être faite avec un composite en résine ou bien la pose d’une facette dentaire sera indiquée.

Coller le fragment de la dent (si le nerf n’est pas atteint)

Reconstitution de la dent en composite ou en céramique

Facette

 

Dans le cas du déplacement d’une dent, cette dernière pourra être repositionnée et immobilisée à l’aide d’une contention.

Si la dent est expulsée complètement

La dent pourra être réimplantée à condition de respecter le délai maximal d’une heure d’attente entre le choc et la chirurgie.

Autrement, la pose d’un implant sera de mise comme solution.

 

 

 

 


12/09/2017
0 Poster un commentaire

Les causes du hoquet

 

 

 

Les causes du hoquet

 

 

 

 

8-actuces-pour-soulager-bebe-quand-il-a-le-hoquet-425x283.jpg

 

 

 

 

 

Le hoquet, c'est l'estomac qui s'est rempli, soit de lait (après le sein ou le biberon), soit d'air (après des rires ou des pleurs). L'estomac, augmentant de volume, stimule le diaphragme (le muscle qui sépare le ventre des poumons), qui se contracte de manière incontrôlée et répétitive. Le « hic » caractéristique que l’on entend est provoqué par la fermeture brutale de la glotte qui suit chacun de ces spasmes. Le hoquet dure en moyenne de 30 minutes à une heure, avec une fréquence allant de quatre à soixante contractions par minute.

 

 

Pas forcément consécutif à un repas: Votre bébé peut être pris d’un hoquet le ventre vide même si la plupart du temps, la crise a lieu au cours ou à la fin d’un repas. Dans ce cas, ce n’est pas qu’il a trop mangé, mais plutôt qu’il a avalé son biberon ou sa tétée avec trop de précipitation. Pour éviter ce désagrément, veillez à ce que votre enfant mange lentement, éventuellement en faisant des pauses dans la prise du repas.

Le hoquet peut apparaître parce que votre tout-petit est trop stimulé: Trop d’agitation, trop de sollicitations peuvent énerver le bébé, lui faisant avaler de l’air et provoquant le hoquet. Pour le calmer, prenez-le dans vos bras (la position « allongé à plat ventre » sur votre avant-bras peut être très efficace) et promenez-le en lui tapotant le dos, bercez-le ou tentez de le distraire. S’il est manifestement épuisé, même si le hoquet persiste, couchez-le sans crainte.

 

 

Le hoquet est un phénomène extrêmement banal chez le nouveau-né. Certains bébés l’ont en quasi-permanence les premières semaines de leur vie. Si le hoquet n’est accompagné d’aucun autre symptôme, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Si, néanmoins, les contractions empêchaient l’enfant de dormir et si elles étaient accompagnées de fièvre ou de vomissements, parlez-en à votre médecin. Il pourrait s’agir d’une irritation locale ou d’une intoxication, voire, de manière tout à fait exceptionnelle, d’une hernie hiatale ou d’une tumeur.

Ces contractions ne sont pas douloureuses, ne dérangent pas outre mesure votre enfant et ne le font pas pleurer. Et rappelez-vous que dans votre ventre, votre enfant a déjà connu cette sensation.

Le hoquet n'a aucune utilité particulière. Le dicton de nos grands-mères « Bébé hoquetant, bébé bien portant ! » n’est pas tout à fait exact. En réalité, le hoquet n'est signe ni de bonne, ni de mauvaise santé. Quant à cet autre dicton, selon lequel le hoquet aiderait bébé à grandir, c’est encore une idée reçue : le hoquet n’a aucune utilité physiologique.

 

 

Enfin, sachez que le hoquet survient  dès la grossesse. Dès la vingtième semaine, une femme enceinte peut sentir son bébé avoir le hoquet ! Le hoquet occupe 1 % du temps du fœtus en fin de grossesse. A la différence que ces spasmes-là n'étaient pas dus à la présence d'air, mais du liquide amniotique.

Le meilleur remède pour arrêter un hoquet... attendre ! Il finira par disparaître, que vous fassiez ou non quelque chose. Ne vous énervez surtout pas car cela excite davantage votre tout-petit. Prenez patience : le hoquet du nourrisson, en partie dû à une immaturité de son système digestif, s’arrête généralement de lui-même au cours du 2e mois.

 

 

Si le hoquet dure depuis au moins un quart d’heure, vous pouvez lui donner de l'eau pure, de l'eau sucrée ou du lait à téter dans une cuillère à café. Ou bien faites-lui boire un petit biberon d’eau plate légèrement fraîche. Vous pouvez aussi (mais pas dans les premières semaines), déposer une petite goutte de citron pressé sur sa langue : le goût âpre du citron l’amènera à retenir son souffle, avec pour conséquence la détente du diaphragme. Vous pouvez aussi masser doucement la fontanelle de votre bébé ou appuyer légèrement de l’index, par mouvements circulaires, sur sa colonne vertébrale, au point se situant dans le prolongement de l’extrémité de son omoplate.

Homéopathie et tétines spéciales: Pour calmer votre nouveau-né, essayez les granulés de Stramonium, de Cuprum, de Teucrium marum ou encore d’Hyoscyamus. Consultez votre médecin homéopathe. Les tétines antiaérophagiques, vendues en pharmacie, permettent de régler le débit de lait plus facilement.

 

Elles peuvent être efficaces, à condition de veiller à ce que la tétine soit toujours bien pleine de lait, pour que bébé n’avale pas d’air.

N’interrompez pas le repas s’il a tout de même le hoquet : bien souvent, celui-ci passe en cours de tétée.

 

 

 

 


12/09/2017
0 Poster un commentaire